Voici ma brique

Même si je n’ai jamais nié mon homosexualité, je ne l’avais jamais reconnue publiquement jusqu’à maintenant. Permettez-moi d’être très clair : je suis fier d’être gay et je pense qu’être gay est l’une des plus belles choses que Dieu m’ait offert.

Je ne suis pas un militant, mais je sais à quel point le sacrifice d’autrui m’a servi. Alors, si savoir que le PDG d’Apple est gay peut aider quelqu’un à s’accepter tel qu’il ou qu’elle est, ou peut réconforter quelqu’un qui se sent seul, ou peut inciter quelqu’un à se battre pour son égalité, alors cela vaut bien le sacrifice de ma propre vie privée.

— Tim Cook, BusinessWeek (traduction personnelle)

Depuis la démission, puis le décès de Steve Jobs en 2011, c’est lui qui est à la tête d’Apple et ce n’était un secret pour personne : Tim Cook est gay. Il suffisait de s’intéresser un petit peu à l’entreprise pour savoir qu’il était homosexuel. En publiant une tribune dans BusinessWeek, il marque toutefois une étape supplémentaire, mais une étape décisive. Et même si je l’ai nié sur le moment — en refusant de traiter cette actualité à mon travail par exemple —, je dois reconnaître que le geste de Tim Cook et les deux extraits cités au début de cet article m’ont touché plus que je ne voulais bien le penser.

Tim Cook est homosexuel, la belle affaire ! C’est sa vie privée, ça ne regarde que lui, on ne veut pas savoir ce qui se passe chez lui, la seule chose qui nous intéresse, ce sont les décisions qu’il prend au siège d’Apple. Bien entendu, cette réaction est celle que l’on aimerait tous entendre et que l’on entend souvent. Certains en restent là, et c’est très bien, mais qu’on en juge à ce simple fait : l’article publié hier à ce sujet sur MacGeneration comptait plus de commentaires que tous les autres articles de la journée, mais même plus d’articles que certains des évènements les plus importants dans l’actualité Apple de ces derniers mois. C’est bien que ce coming-out, aussi personnel soit-il, touche encore largement notre société et que c’est quelque chose qui est loin, très loin d’être aussi anodin qu’on voudrait bien le croire. Et mieux vaut éviter de parler du contenu des commentaires, qui va souvent de la bêtise crasse à l’homophobie voilée… des centaines de messages qui montrent bien que l’homosexualité est loin d’être acceptée par la société comme elle devrait et qu’un coming-out n’est pas encore l’information sans intérêt qu’elle devrait être.

« Même si je n’ai jamais nié mon homosexualité, je ne l’avais jamais reconnu publiquement jusqu’à maintenant. » Cette phrase de Tim Cook, je pourrais l’avoir écrite à mon niveau, sur ce blog. Et son coming-out public m’a, en quelque sorte, ouvert les yeux. J’ai longtemps caché mon homosexualité à ma famille et à mes proches, en grande partie, parce que je ne l’assumais pas moi-même. Ce n’est plus le cas maintenant et j’ai eu la chance d’avoir une famille, des amis et des collègues qui n’ont jamais posé le moindre problème, ni fait la moindre remarque. Comme Tim Cook, j’ai aussi conscience de la chance énorme que du sacrifice des autres qui m’ont précédé et à cet égard, le film Pride m’a ouvert les yeux. Certains se sont battus pour une égalité légale qui reste encore partielle et qui peut encore être réduite, mais avant même de parler de loi, il y a la société, qui n’a pas évolué comme on l’aimerait, comme je l’aimerais. Mais même si j’ai jamais nié mon homosexualité, j’ai toujours été pudique sur ce sujet. Je n’ai jamais vu l’intérêt de le dire ouvertement, pas parce que j’avais honte, peut-être parce que j’avais peur d’être catalogué. Quoi qu’il en soit, je regrette maintenant ce choix.

Apple `pride

Alors, chers lecteurs, permettez-moi d’être très clair. Je suis gay et fier de l’être. Je ne suis ni Américain, ni croyant, donc je ne vois pas ce que dieu viendrait faire là-dedans, d’autant que ce n’est pas quelque chose que j’ai choisi. C’est ce que je suis et je pense que vous n’avez pas besoin de le savoir pour apprécier ce que j’écris ici. Mais si le dire tout haut peut aider quelqu’un à s’accepter, alors ce coming-out public n’aura pas été inutile 1.

Si vous êtes gay et que vous pouvez le dire publiquement, je vous encourage à le faire aussi, même si ce n’est qu’un compte Twitter.

Toutes les briques comptent. Voici ma brique.


  1. Et si quelqu’un ressent le besoin de parler, ma boîte mail est grande ouverte : nicolinux AT gmail.com (remplacer AT par @).