Tetedoie à Lyon

Son restaurant est certes moins étoilé que d’autres adresses plus prestigieuses, mais Christian Têtedoie a pour lui une vue exceptionnelle sur toute la ville de Lyon et une cuisine qui n’a rien à envier à celle de Paul Bocuse. Campé sur les pentes de la colline de Fourvière, le Tetedoie occupe l’emplacement d’un ancien hôpital et il offre à ses convives une vue imprenable sur la ville, de la place Bellecour juste en face jusqu’aux Alpes au loin les jours de beau temps. Un cadre exceptionnel qui sert une cuisine française modernisée extrêmement efficace. Si vous cherchez à fêter quelque chose à Lyon, c’est une excellente adresse !

De l’extérieur, le Tetedoie n’impressionne pas vraiment, même si son architecture cubique, très moderne, tranche avec les environs plus classiques de la colline. Situé plus bas que le Restaurant de Fourvière, on est ici sous le théâtre de Fourvière, non loin de la station Minimes. Largement de quoi surplomber la capitale des Gaules toutefois et c’est bien la vue qui coupe le souffle quand on entre dans la grande salle. Cette dernière est plus conventionnelle et fait dans le luxe discret, avec un mobilier assez classique, quoi que de qualité1. Si vous êtes en couple et que vous le demandez à la réservation, vous aurez la chance d’être assis à l’une des tables placées le long de la baie vitrée, de quoi profiter pendant tout le repas de la vue. La salle est grande et les tables nombreuses : ce vendredi soir là, elle était aussi pleine et un peu trop bruyante, surtout en fin de soirée. La lumière tamisée inspire pourtant une ambiance très calme, mais le résultat n’était pas aussi intime qu’escompté.

Christian tetedoie hors oeuvre

Avec son étoile au fameux Guide Michelin, Christian Tetedoie se doit de proposer une cuisine raffinée et la carte de son restaurant gastronomique ne déçoit pas. Quatre menus très différents au programme et le Tetedoie a la très bonne de s’adapter aux goûts et surtout au budget de chacun. Lyon oblige, le premier menu vendu une cinquantaine d’euros tourne autour des classiques de la gastronomie (soupe à l’oignon revisitée, un saint-marcellin au fromage) ; le suivant propose une sélection de plats autour de l’idée de la gourmandise ; on trouve aussi un menu thématique et un dernier qui se sert à la table entière et qui fait office de dégustation complète de la cuisine du chef. Les menus changent régulièrement, mais le menu autour du homard était trop tentant pour ne pas le choisir. Pour un petit peu plus de 80 €, quatre entrées et plats consacrés exclusivement à cet excellent crustacé, avant un dessert sans homard, mais avec du chocolat et de la poire : le programme était alléchant. En face, c’est le menu gourmand qui a séduit avec son foie gras en ouverture, sa lotte et son bœuf en guise de plats et un dessert centré sur les agrumes cette fois, pour 70 €.

Christian tetedoie homard

Ces prix restent raisonnables pour un restaurant honoré d’une étoile et, plus important encore, la qualité est bien au rendez-vous. On commence avec quelques amuse-bouche en guise d’apéritif et déjà le ton est donné : c’est fin, les saveurs s’entremêlent et la recherche d’originalité est au rendez-vous, sur des bases classiques. On peut ainsi déguster une gougère, mais une gougère fourrée à la moutarde plutôt qu’au fromage. Le premier plat servi dans une petite coupelle a mis la barre très haut et c’est certainement le plat le plus original dégusté à Tetedoie. Au fond, quelques morceaux de homard et des tranches fines de navet ; sur le dessus, une couche sucrée et transparente surmontée d’une neige de raifort. Une fois cette couche cassée, l’ensemble se mélange et forme en bouche des associations très marquées et originales. La suite était plus conventionnelle avec la part belle pour le produit, en l’occurrence de beaux morceaux de homards, toujours cuits à la perfection et relevés de sauces et fonds pour des associations précises et qui visent juste. On n’est pas lésé, même si le prix du menu n’est pas négligeable, la qualité et la quantité du produit le justifient aisément. À tel point d’ailleurs que l’on peut avoir du mal à aller jusqu’au bout de ce menu qui s’avère très consistant.

Tetedoie homard lyon

Au fil des plats, c’est une cuisine traditionnelle, mais largement modernisée qui se dessine à Tetedoie. On sent que le chef se fait plaisir en testant des associations parfois osées et même si cela ne fonctionne pas systématiquement, le principe est toujours agréable. Dans le menu gourmand par exemple, la lotte et le chorizo étaient tout simplement parfaits, mais le crumble de betterave n’était pas un accompagnement à leur hauteur. De même, le cromesqui de tête de veau pour accompagner le dernier plat de homard n’apportait pas grand-chose, même s’il était très bien réalisé. Difficile toutefois d’en tenir rigueur à Christian Tetedoie, c’est aussi affaire de goûts et certaines idées plaisent plus que d’autres. Dans l’ensemble, vous ne serez pas déçus par la qualité de la cuisine proposée ici et ce ne sont pas les desserts sans faute qui viendront troubler ce constat. Chaque menu propose son dessert, mais on a le droit à un « avant-dessert » sous forme d’une bouchée et de traditionnelles mignardises pour finir, cette fois particulièrement soignées d’ailleurs. Mais le clou du spectacle, c’était le dessert : qu’il soit à la poire et au chocolat, ou à la mandarine et au praliné, il est toujours gourmand, mais aussi léger et frais, un point essentiel en fin de repas. Un sans-faute !

Homard christian tetedoie lyon

Pour un restaurant qui affiche des ambitions gastronomiques, le Tetedoie est une vraie réussite et une adresse à retenir. Le chef n’y propose peut-être pas la cuisine la plus inventive qui soit, certes, mais il essaie toujours de moderniser des plats traditionnels en associant saveurs et produits et c’est le plus souvent une réussite. Ajoutons à cette cuisine gourmande et raffinée un cadre exceptionnel sur les hauteurs lyonnaises et l’on obtient incontestablement une association gagnante. À condition d’en avoir le budget — avec le vin, comptez au minimum une centaine d’euros par convive —, le Tetedoie est un excellent choix.

  1. Les sièges, des fauteuils Flow de Jean-Marie Massaud, valent tout de même plus de 1200 € pièce… (merci Florian). []